7 septembre 2017

Un décès suite à la consommation de 3-MeO-PCP et U-47700

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la survenue en Flandre du décès d’un jeune homme suite à la consommation de 3-MeO-PCP et de U-47700. La victime n’était pas connue pour être un consommateur régulier de drogues et a acheté ces substances par Internet.

  • Le 3-MeO-PCP est un anesthésiste dissociatif dérivé de la phencyclidine (PCP), qui a à la fois des propriétés dissociatives et stimulantes. Ce produit a été synthétisé il y a plusieurs décennies dans un contexte de recherche et est réapparu récemment sur Internet sur le marché de drogues légales (legal high, research chemicals). Il est actuellement interdit en Belgique ainsi que dans de nombreux pays européens, et a causé plusieurs décès (en Belgique en juin 2017 et en Suède).
    Ce produit se présente le plus souvent sous forme de poudre, mais peut aussi parfois entrer dans la composition de pilules d’ecstasy. Il est connu pour induire un épisode maniaque voire psychotique à partir de 25 mg et peut causer la mort à plus forte dose.
  • Le U-47700 est un opioïde de synthèse environ 10 fois plus puissant que la morphine. Les usagers rapportent des effets similaires à ceux de l’héroïne, mais de plus courte durée, avec des doses de quelques milligrammes. Cette substance a déjà été impliquée dans deux décès en Belgique en janvier 2016 et mai 2017.

Lorsqu’ils sont consommés en quantité excessive ou en combinaison avec d’autres dépresseurs (héroïne, alcool, benzodiazépines, etc.) les opioïdes de synthèse peuvent provoquer une dépression respiratoire pouvant conduire au décès de l’usager. L’administration de naloxone est le seul antidote efficace en cas d’overdose.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

3 août 2017

Esperanzah! à nouveau labellisé Quality Nights!

Depuis de nombreuses années, Esperanzah! met tout en place pour offrir un moment inoubliable à ses visiteurs. Non seulement musicalement mais aussi en termes de santé et de sécurité. Cette année encore, grâce au label Quality Nights, le festival offre de nombreux services préventifs à son public.

(suite…)

26 juin 2017

Identification de pilules d’Ecstasy (XTC) fortement concentrées en MDMA et contenant du 2C-B

L’Institut Scientifique de Santé Publique a identifié un comprimé contenant du 2C-B et six comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA, dont quatre contiennent plus de 200 mg de MDMA.

Il s’agit d’une pilule « FC Barcelona » mauve clair en forme de bouclier, d’une « Superman » vert clair en forme de pentagone, d’une « Dom Perignon » gris en forme de bouclier, d’une « 2K » gris de forme carrée, d’une « Emporio Armani » rouge en forme de bouclier, d’une « Cerise » rose de forme ovale et d’une «Pile/Boutons volume » bleu clair (2C-B) en forme de huit.

Il ne s’agit probablement pas des seules pilules fortement dosées qui circulent actuellement, car les logos et couleurs changent constamment. La prudence est donc de rigueur en raison du risque de surdose.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

13 décembre 2016

Identification de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement concentrés en MDMA Risque de surdose

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce, l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de l’identification de nombreux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA. Ces pilules ont majoritairement été analysées dans le cadre de recherches réalisées par le WIV-ISP et ses partenaires sur base de produits circulants dans les festivals cet été. Les deux premières pilules (« Tomorrowland » mauve et « ACAB ») ont été analysées début décembre dans le cadre du service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta.

Il ne s’agit probablement pas des seules pilules fortement dosées qui circulent actuellement, car les logos et couleurs changent constamment. La prudence est donc de rigueur en raison du risque de surdose.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

31 octobre 2016

Identification de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA et en PMMA et d’un buvard contenant du 25C-NBOME

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce, l’Institut Scientifique de Santé Publique nous a informés de l’identification d’un nouveau comprimé d’ecstasy fortement dosé en MDMA ainsi que d’un buvard supposé de « LSD » mais contenant du 25C-NBOMe.

Ces échantillons ont été identifiés grâce au service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta.

Des pilules d’ecstasy avec un logo Superman contenant des doses de PMMA potentiellement mortelles sont également en circulation aux Pays-Bas ainsi qu’en Espagne.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

29 juillet 2016

Qu’est-ce que le testing (ou analyse de produits psychotropes) ?

En plus des nombreux services Quality Nights proposés à l’ensemble des festivaliers, les organisateurs du festival Esperanzah! ont choisi d’accorder leur confiance à Modus Vivendi, ses partenaires et des volontaires pour mettre en place un dispositif adapté à la réalité de l’usage de produits psychotropes légaux et/ou illégaux par des festivaliers. Suite à un ancien article publié dans le journal « La Meuse » (voir sa version courte, en ligne), Modus Vivendi tient à clarifier l’ensemble de la démarche ainsi que ses objectifs :

(suite…)

28 septembre 2015

28/09/2015 : Identification de nouvelles substances psychoactives dans des pilules d’ecstasy et de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement concentrés en MDMA – Risque de surdose

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISSP) nous a informés de la détection de plusieurs nouvelles substances psychoactives dans des pilules d’ecstasy et de l’identification de plusieurs nouveaux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA. Elles ont été analysées dans le cadre de recherches réalisées par la BEWSD et ses partenaires.

Cette information s’adresse aux usagers de drogues ainsi qu’à leurs proches.

dernièrealerte alerte2

Concernant la 2ème alerte, les comprimés avec les logos « Silver » et « Mitsubishi » ont été identifiés en septembre et octobre grâce au service de testing de l’asbl Modus Vivendi, dans le cadre du projet Modus Fiesta. La pilule Mitsubishi contient également de la caféine, ce qui augmente le risque de déshydratation et de trouble cardio-vasculaire.

La pilule « ADE » a été identifiée lors de l’Amsterdam Dance Event qui a eu lieu en octobre. Même si la présence de cette pilule n’a pas encore été confirmée sur le territoire belge, il vaut mieux s’en méfier car elle contient de 150 à 300mg de MDMA, selon les comprimés, et peut donc être particulièrement imprévisible.

Pour plus d’informations concernant ces deux alertes, cliquez ici et ici

8 septembre 2015

08/09/2015 : Identification d’un comprimé d’ecstasy contenant de la 4-CMA

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISSP) nous a informé de l’identification, dans la région d’Anvers, d’un comprimé d’ecstasy contenant de la 4-chloromethamphetamine (4-CMA), dont voici le descriptif :

(suite…)

Bad trip: que peut-on faire ?

Le Bad trip (parfois appelé « flip ») est un risque lié à la consommation de drogues comme un autre. Mais bien souvent, les amis ou les professionnels de la fête qui en sont témoins se sentent démunis et ne savent pas comment intervenir. Or la personne qui vit un Bad trip peut être soutenue voire prise en charge par le commun des mortels : cela ne nécessite pas de connaissances médicales spécifiques. Juste de savoir ce qu’il est préférable de faire. Et d’accepter que la personne a droit à vos soins, qu’elle ait consommé un produit légal ou illégal. Car un Bad trip, ce n’est pas drôle, et personne ne mérite de le vivre seul.

(suite…)

L’alcool

QU’EST CE QUE C’EST ?

L’alcool provient de la fermentation ou de la distillation de fruits, légumes, céréales. Il est contenu dans les boissons alcoolisées à doses plus ou moins fortes. Les lieux habilités à vendre de l’alcool doivent servir des verres standard de sorte qu’il y ait autant d’alcool pur dans un verre de bière, de vin ou de whisky par exemple. Ailleurs, entre amis notamment, le dosage des verres est souvent plus important.

(suite…)

CANNABIS

QU’EST CE QUE C’EST ?

C’est une plante (chanvre indien) dont un des composants, le THC (tétrahydrocannabinol) a des propriétés psychoactives et agit sur le système nerveux central. Il est majoritairement fumé (joint, pipe à eau), mais peut aussi être bu ou mangé (space-cake) et inhalé. Il se présente sous forme de plante séchée (herbe, ganja), de résine (shit, H, haschich) et d’huile.

(suite…)

TABAC

QU’EST CE QUE C’EST ?

Originaire d’Amérique du Sud, cette plante est aujourd’hui cultivée dans le monde entier. Un de ses composants, la nicotine, a des propriétés psychoactives : elle agit sur le système nerveux central. Le tabac est le plus souvent fumé (cigarette, cigare, pipe, chicha), mais il peut aussi être préparé pour être chiqué ou prisé.

(suite…)

G.H.B. GBL

QU’EST CE QUE C’EST ?

Le GHB (gamma hydroxybutyrate de sodium) est un anesthésique vendu sous forme de poudre blanche cristalline. Il est dilué dans un verre d’eau et bu. Il existe également sous forme liquide contenue dans des fioles. Il est incolore et inodore. La GBL (gammabutyrolactone) est un précurseur chimique du GHB, elle se métabolise en GHB dans l’organisme. La GBL est un produit chimique très utilisé dans l’industrie.

(suite…)

HÉROÏNE

QU’EST CE QUE C’EST ?

L’héroïne (blanche, brown, rabla) est un opiacé puissant, obtenu à partir de l’opium (mélange naturel extrait du pavot). L’héroïne se présente sous la forme d’une poudre blanche ou brune. Elle est injectée, fumée ou sniffée.

(suite…)

AMPHÉTAMINES : SPEED, CRYSTAL…

QU’EST CE QUE C’EST ?

Les amphétamines sont des psychostimulants puissants et se présentent sous forme de cachets à gober, de poudre à sniffer ou à avaler ou bien de cristaux à inhaler. La famille des amphétamines est très large et les différents dérivés n’entraînent pas toujours exactement les mêmes effets. Le speed est de l’amphétamine coupée avec d’autres produits (caféine, lactose, paracétamol…). Le crystal est un dérivé de l’amphétamine (méthamphétamine) cristallisé, appelé également « ice ». Il se présente sous la forme de cristaux blancs ou jaunes, ou de poudre cristalline. Sa particularité est de pouvoir être fumé. Sous forme de comprimé, on l’appelle le «yaba ».

(suite…)

KÉTAMINE

QU’EST CE QUE C’EST ?

Kéta, K, spé, spécial K, Kit Kat : il s’agit d’une poudre cristalline blanche utilisée comme anesthésique humain et vétérinaire. Sous cette forme, la kétamine est sniffée, plus rarement injectée.

(suite…)