11 juin 2018

Alerte précoce: Comprimés d’ecstasy fortement concentrés en MDMA

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (Sciensano) nous a informés de l’identification de trois comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA. Les pilules « B » et « Pharaon » ont été identifiées dans le cadre du service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta.

Vu la concentration élevée de ces comprimés, il existe un risque de complications graves (hyperthermie, déshydratation, convulsions, coma) voire de décès par overdose.

Il ne s’agit probablement pas des seules pilules fortement dosées qui circulent actuellement, car les logos et couleurs changent constamment, soyez donc particulièrement attentifs aux conseils de Réduction des Risques qui suivent :

  1. Si vous achetez des produits illégaux, ne le faites ni en rue ni en discothèque. Si malgré tout vous le faites, informez-vous auprès d’autres usagers sur les effets du produit et la fiabilité du revendeur.
  2. Si vous décidez de consommer une pilule, commencez par une petite quantité (¼ pilule) et attendez +/- une heure pour connaître l’effet. Si après une heure, vous ne sentez toujours pas les effets attendus, faites preuve de la plus grande prudence avant d’en reprendre surtout si vous avez consommé d’autre(s) produit(s) psychotrope(s).
  3. Evitez les mélanges, y compris avec l’alcool et évitez surtout de consommer simultanément des stimulants (ex : caféine, energy drinks, MDMA, cocaïne, speed, etc.). Consommer davantage de stimulants risquerait de provoquer un coup de chaleur, une hyperthermie, voire un coma.
  4. Pour éviter le « coup de chaleur », pensez à boire régulièrement de l’eau et à vous ménager des pauses.
  5. Entourez-vous de personnes de confiance, ne vous isolez pas. Lorsque vous sortez avec un groupe d’amis, veillez les uns sur les autres.
  6. A Bruxelles, vous pouvez faire tester vos produits (anonymement et gratuitement) à Modus Fiesta (rue Van Artevelde 130, à 1000 Bruxelles) tous les vendredis de 18h à 21h.

 Plus d’info: Infor-Drogues ou 02/227.52.52 

En cas de malaise: Contactez immédiatement les urgences : 112

Décrivez l’état de la personne comme suit : est-elle consciente ou non ? Respire-t-elle ou non ? Son cœur bat-il ou non ? Ne laissez pas la personne seule. Invitez-la à se reposer dans un endroit calme.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, consultez l’alerte plus détaillée d’Eurotox.

16 janvier 2018

Alerte précoce: Poudres de cocaïne et de kétamine contenant de l’atropine

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la circulation de poudres de cocaïne et de kétamine contenant de l’atropine aux Pays-Bas et dans la région d’Anvers. Il est possible que ces poudres circulent dans le reste de la Belgique.

L’atropine est un alcaloïde présent dans certaines plantes et qui est aussi utilisé en médecine à des doses infimes pour traiter certains problèmes cardiaques. A plus fortes doses, l’atropine peut provoquer une intoxication caractérisée par des symptômes tels que : agitation, dilatation des pupilles, peau sèche, rouge et « chaude », troubles de la vision, fièvre, panique, hallucinations visuelles et auditives, confusion mentale, épilepsie. Et dans les cas extrêmes : coma voire décès suite à des dysfonctionnements respiratoires et du rythme cardiaque.

Au vu des risques élevés de décès, toute suspicion d’une intoxication par de l’atropine nécessite la mise en œuvre rapide d’une aide médicale. Les échantillons de poudre contenant de l’atropine ne présentent aucune caractéristique permettant une identification à l’œil nu.

Quelques conseils de Réduction des Risques :

  1. Si vous achetez un produit psychoactif, ne le faites ni en rue ni en discothèque. Si malgré tout vous le faites, informez-vous auprès d’autres usagers sur les effets des pilules et la fiabilité du revendeur.
  2. Si vous décidez de consommer, commencez par une quantité largement inférieure à la dose habituelle et attendez +/- une heure pour voir les effets.
  3. Ne partagez pas votre matériel de sniff ou d’injection afin d’éviter les risques de transmission des hépatites.
  4. Mieux vaut ne pas consommer si vous souffrez de faiblesse cardiaque, d’hypertension, d’insuffisance rénale, de crises d’épilepsie, d’insuffisance respiratoire ou de diabète.
  5. Evitez les mélanges, y compris avec l’alcool et les médicaments. En effet, en cas de consommation d’autres produits, les effets peuvent soit se renforcer, soit s’opposer, risquant de se masquer et de vous faire croire que « rien » ne se passe, ce qui augmente très dangereusement le risque de surdoses.
  6. Pour éviter le coup de chaleur, buvez fréquemment de l’eau en petites quantités, rafraîchissez-vous (en prenant l’air, en vous aspergeant la nuque d’eau froide, etc.).
  7. Entourez-vous de personnes de confiance, ne vous isolez pas. Lorsque vous sortez avec un groupe d’amis, veillez les uns sur les autres.
  8. A Bruxelles, vous pouvez faire tester vos produits (anonymement et gratuitement) à Modus Fiesta (rue Van Artevelde 130, à 1000 Bruxelles) tous les vendredis de 18h30 à 21h30. modusvivendi-be.org


Plus d’info
: Infor-Drogues: 02/227.52.52 ou www.infor-drogues.be

En cas de malaise: Contactez immédiatement les urgences : 112

Décrivez l’état de la personne comme suit : est-elle consciente ou non ? Respire-t-elle ou non ? Son cœur bat-il ou non ? Ne laissez pas la personne seule. Invitez-la à se reposer dans un endroit calme.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, consultez l’alerte plus détaillée d’Eurotox.

1 décembre 2017

Alerte précoce Pilules d’Ecstasy (XTC) fortement concentrées en MDMA

Identification de six comprimés d’ecstasy fortement dosées en MDMA, dont deux contiennent plus de 200mg de MDMA.

Il s’agit d’une pilule « Tomorrowland » mauve de forme arrondie, d’une « Minion » rose de forme rectangle, d’une « Flügel » bleu de forme rectangle, d’une « Chouette » orange en forme de chouette, d’une « Dove » rose de forme ovale et d’une « EA7 » rouge en forme de bouclier.

Vu la concentration élevée en MDMA de ces comprimés, il existe un risque de complications graves (hyperthermie, déshydratation, convulsions, coma), voire de décès par overdose. Pour limiter les risques, il est généralement recommandé de ne pas consommer plus de 1,5mg de MDMA/kg de masse corporelle.

Il ne s’agit probablement pas des seules pilules fortement dosées qui circulent actuellement, car les logos et couleurs changent constamment, soyez donc particulièrement attentifs aux conseils de Réduction des Risques qui suivent :

1. Si vous achetez des produits illégaux, ne le faites ni en rue ni en discothèque. Si malgré tout vous le faites, informezvous auprès d’autres usagers sur les effets du produit et la fiabilité du revendeur.

2. Si vous décidez de consommer une pilule, commencez par une petite quantité (¼ ou ½ pilule) et attendez +/- une heure pour connaître l’effet. Si après une heure, vous ne sentez toujours pas les effets attendus, faites preuve de la plus grande prudence avant d’en reprendre surtout si vous avez consommé d’autre(s) produit(s) psychotrope(s).

3. Evitez les mélanges, y compris avec l’alcool et évitez surtout de consommer simultanément des stimulants (ex : caféine, energy drinks, MDMA, cocaïne, speed, etc.). Consommer davantage de stimulants risquerait de provoquer un coup de chaleur, une hyperthermie, voire un coma.

4. Pour éviter le « coup de chaleur », pensez à boire régulièrement de l’eau et à vous ménager des pauses.

5. Entourez-vous de personnes de confiance, ne vous isolez pas. Lorsque vous sortez avec un groupe d’amis, veillez les uns sur les autres.

6. A Bruxelles, vous pouvez faire tester vos produits (anonymement et gratuitement) à Modus Fiesta (rue Van Artevelde 130, à 1000 Bruxelles) tous les vendredis de 18h à 21h.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, consultez l’alerte plus détaillée d’Eurotox.

7 septembre 2017

Un décès suite à la consommation de 3-MeO-PCP et U-47700

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la survenue en Flandre du décès d’un jeune homme suite à la consommation de 3-MeO-PCP et de U-47700. La victime n’était pas connue pour être un consommateur régulier de drogues et a acheté ces substances par Internet.

  • Le 3-MeO-PCP est un anesthésiste dissociatif dérivé de la phencyclidine (PCP), qui a à la fois des propriétés dissociatives et stimulantes. Ce produit a été synthétisé il y a plusieurs décennies dans un contexte de recherche et est réapparu récemment sur Internet sur le marché de drogues légales (legal high, research chemicals). Il est actuellement interdit en Belgique ainsi que dans de nombreux pays européens, et a causé plusieurs décès (en Belgique en juin 2017 et en Suède).
    Ce produit se présente le plus souvent sous forme de poudre, mais peut aussi parfois entrer dans la composition de pilules d’ecstasy. Il est connu pour induire un épisode maniaque voire psychotique à partir de 25 mg et peut causer la mort à plus forte dose.
  • Le U-47700 est un opioïde de synthèse environ 10 fois plus puissant que la morphine. Les usagers rapportent des effets similaires à ceux de l’héroïne, mais de plus courte durée, avec des doses de quelques milligrammes. Cette substance a déjà été impliquée dans deux décès en Belgique en janvier 2016 et mai 2017.

Lorsqu’ils sont consommés en quantité excessive ou en combinaison avec d’autres dépresseurs (héroïne, alcool, benzodiazépines, etc.) les opioïdes de synthèse peuvent provoquer une dépression respiratoire pouvant conduire au décès de l’usager. L’administration de naloxone est le seul antidote efficace en cas d’overdose.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

26 juin 2017

Identification de pilules d’Ecstasy (XTC) fortement concentrées en MDMA et contenant du 2C-B

L’Institut Scientifique de Santé Publique a identifié un comprimé contenant du 2C-B et six comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA, dont quatre contiennent plus de 200 mg de MDMA.

Il s’agit d’une pilule « FC Barcelona » mauve clair en forme de bouclier, d’une « Superman » vert clair en forme de pentagone, d’une « Dom Perignon » gris en forme de bouclier, d’une « 2K » gris de forme carrée, d’une « Emporio Armani » rouge en forme de bouclier, d’une « Cerise » rose de forme ovale et d’une «Pile/Boutons volume » bleu clair (2C-B) en forme de huit.

Il ne s’agit probablement pas des seules pilules fortement dosées qui circulent actuellement, car les logos et couleurs changent constamment. La prudence est donc de rigueur en raison du risque de surdose.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

13 décembre 2016

Identification de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement concentrés en MDMA Risque de surdose

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce, l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de l’identification de nombreux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA. Ces pilules ont majoritairement été analysées dans le cadre de recherches réalisées par le WIV-ISP et ses partenaires sur base de produits circulants dans les festivals cet été. Les deux premières pilules (« Tomorrowland » mauve et « ACAB ») ont été analysées début décembre dans le cadre du service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta.

Il ne s’agit probablement pas des seules pilules fortement dosées qui circulent actuellement, car les logos et couleurs changent constamment. La prudence est donc de rigueur en raison du risque de surdose.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

31 octobre 2016

Identification de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA et en PMMA et d’un buvard contenant du 25C-NBOME

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce, l’Institut Scientifique de Santé Publique nous a informés de l’identification d’un nouveau comprimé d’ecstasy fortement dosé en MDMA ainsi que d’un buvard supposé de « LSD » mais contenant du 25C-NBOMe.

Ces échantillons ont été identifiés grâce au service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta.

Des pilules d’ecstasy avec un logo Superman contenant des doses de PMMA potentiellement mortelles sont également en circulation aux Pays-Bas ainsi qu’en Espagne.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

1 septembre 2016

Identification de nouveaux comprimés fortement dosés en MDMA

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce, l’Institut Scientifique de Santé Publique nous a informés de l’identification de quatre nouveaux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA, dont l’un contient plus de 200 mg de MDMA.

Ces pilules ont été identifiées grâce au service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta.

Vous trouverez le détail de cette alerte et des conseils de réduction des risques en cliquant ici.

Enregistrer

27 juin 2016

27/06/2016 : Identification de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement concentrés en MDMA et contenant des NDS

 Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de l’identification en Flandre de deux nouveaux comprimés d’ecstasy présentant des risques pour la santé.

2016-27-06-Alerte-MDMA-et-DOB-2CBLe premier est fortement dosé en MDMA. Le second s’est avéré contenir deux nouvelles drogues de synthèse (DOB et 2-CB) aux effets hallucinogènes.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez-ici.

25 mai 2016

25/05/2016 Alerte précoce : Identification de deux comprimés d’Ecstasy fortement dosés en MDMA

Ce 25 mai 2016, l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de l’identification de deux nouveaux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA, dont l’un contient près de 200 mg de MDMA.  Ces pilules ont été identifiée grâce au service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta.

Celles-ci se présentent sous la forme d’un logo Dom Perignon et d’une crâne étoilé. C’est cette dernière qui contient le plus d’MDMA (plus de 200 mg).

Il ne s’agit probablement pas de la seule pilule dangereuse qui circule actuellement, car les logos et couleurs changent constamment. La prudence est donc de rigueur en raison du risque de surdose.

 

Pour plus d’informations concernant cette alerte, consultez l’alerte plus détaillée d’Eurotox.

 

 

18 mars 2016

18/03/2016 : Pilules d’Ecstasy (XTC) particulièrement dangereuses !

17032016 alerte précoceL’Institut Scientifique de Santé Publique nous informe d’un décès suite à la consommation d’une pilule vendue comme Ecstasy mais contenant de la PMMA ; ainsi que de la circulation de 2 nouveaux comprimés d’XTC dangereusement dosés en MDMA et identifiés grâce au service de testing de l’asbl Modus Vivendi, proposé à Bruxelles au lieu d’accueil Modus Fiesta : il s’agit d’une pilule « Cerise » couleur vert citron et d’une « Couronne Rolex » ronde de couleur rouge orangé.

Nous attirons votre attention sur le fait que vu la concentration anormalement élevée de ces pilules (l’une contient + de 200 mg de MDMA), il existe un risque élevé de complications graves (convulsions, hyperthermie, coma) voire de décès.

Pour plus d’informations, rendez-vous ici !

11 mars 2016

07/03/2016 : Décès suite à la consommation d’alpha-PVP, MDPV et méthoxétamine

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la survenue récente, en région bruxelloise, du décès d’un jeune homme lié à la consommation de 3 nouvelles drogues de synthèse (NDS) : alpha-PVP, MDPV et méthoxétamine. La victime était connue comme usager de drogues et a acheté ces produits sur internet.

Pour plus d’informations concernant cette nouvelle alerte, Cliquez-ici !

15/12/2015 : Identification de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement concentrés en MDMA ou contenant de la PMMA

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de l’identification de deux nouveaux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA ainsi que d’un comprimé contenant de la PMMA.

alerte15122015

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici!

28 septembre 2015

28/09/2015 : Identification de nouvelles substances psychoactives dans des pilules d’ecstasy et de nouveaux comprimés d’ecstasy fortement concentrés en MDMA – Risque de surdose

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISSP) nous a informés de la détection de plusieurs nouvelles substances psychoactives dans des pilules d’ecstasy et de l’identification de plusieurs nouveaux comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA. Elles ont été analysées dans le cadre de recherches réalisées par la BEWSD et ses partenaires.

Cette information s’adresse aux usagers de drogues ainsi qu’à leurs proches.

dernièrealerte alerte2

Concernant la 2ème alerte, les comprimés avec les logos « Silver » et « Mitsubishi » ont été identifiés en septembre et octobre grâce au service de testing de l’asbl Modus Vivendi, dans le cadre du projet Modus Fiesta. La pilule Mitsubishi contient également de la caféine, ce qui augmente le risque de déshydratation et de trouble cardio-vasculaire.

La pilule « ADE » a été identifiée lors de l’Amsterdam Dance Event qui a eu lieu en octobre. Même si la présence de cette pilule n’a pas encore été confirmée sur le territoire belge, il vaut mieux s’en méfier car elle contient de 150 à 300mg de MDMA, selon les comprimés, et peut donc être particulièrement imprévisible.

Pour plus d’informations concernant ces deux alertes, cliquez ici et ici